BASKA Christophe

Contre-Ténor

Christophe Baska commence sa formation musicale à l'âge de neuf ans au piano et à l'orgue.? Ses débuts en chant se font dans un répertoire allant de la comédie musicale à la chanson française. Il se produit dans de nombreux piano-bars et lieux de chanson de la région lyonnaise entre 1997 et 2001, années où il collabore étroitement avec l'auteur-compositeur Jean-Paul Blanchard. Sa tessiture naturellement étendue vers l'aigu l'amène à s'intéresser parallèlement à la voix de contre-ténor. Encouragé par le phoniatre Jean-Blaise Roch, Christophe Baska commence en 2002 à travailler dans ce registre avec Isabelle Eschenbrenner au Centre de la Voix Rhône-Alpes et intègre en 2004 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de chant du département de musique ancienne (direction: Yves Rechsteiner).

Depuis 2006, Christophe Baska participe en tant que soliste à des concerts de musique baroque sacrée, notamment aux côtés de Thierry Merle et son Ensemble Vocal du Bas Dauphiné, et de Thierry Reynaud et le chœur Arvoly. En 2009, Il chante le Requiem de Michael Haydn avec le choeur “Crescendo“ sous la direction de Jean-Michel Blanchon. Christophe Baska fait ses débuts à l'Opéra avec Didon et Enée de Purcell dont il interprète tour à tour l'Enchanteresse, l'Esprit et la Première Sorcière. En 2005 sous la direction de Kenneth Weiss et dans une mise en scène de Jose-Miguel Arzuaga à Lyon. En 2006 avec Yves Rechsteiner et le metteur en scène Bruno Cothésy à Lausanne et en 2007 à Dardilly avec l'ensemble «Unisoni» dont la claveciniste Anne-Catherine Vinay est fondatrice.?

Accompagné de cette dernière et de la violoncelliste Valérie Dulac, il donne en Juin 2008 son premier récital à la cathédrale Saint-Maurice de Vienne autour de Purcell et Haendel. En octobre 2008, il était Cupidon dans Venus and Adonis de John Blow, renouvelant sa collaboration avec les Suisses Y. Rechsteiner et B. Corthésy.