Samedi 13 Août 2011

Eglise de La Chapelle-en-Vercors
21h00 - Art nouveau

Ensemble “Musiques-en-Vercors”

Thierry Boiteux, Thierry Durand - Flûte
Bernard Quilot - Hautbois
Eric Belleudy - Clarinette
Serge Fustin - Basson
Joël Jody - Cor
Philippe Mazeau, Anoulay Valentin, Anna Wolozsyn - Violon
Véronique Desloges - Alto
Laurence Boiziau, Sébastien Paul - Violoncelle

En France, vers 1800, la musique lyrique domine, ne laissant que très peu de place à la musique de chambre. De plus, la Révolution française n'a pas favorisé ce style instrumental qui se pratiquait d'abord dans les salons où ne se côtoyait que du “beau monde“ et où, en fin de compte, la virtuosité l'emportait sur l'Essence musicale que recèle la musique de chambre.

Las, jusqu'en 1850, Paris est surtout pris d'assaut par des artistes étrangers dont le destin devient souvent inséparable de l'art français comme Viotti, Cherubini, Pleyel, Reicha, Thalberg, Chopin et Liszt qui se sont distingués en tant qu’instrumentistes virtuoses, mais n'ont pas oeuvré ‐ en tout cas de manière significative ‐ dans le domaine de la musique de chambre.

Les compositeurs de cette époque n'eurent certes pas la vie facile pour faire passer leur message : “Quelle chance était donnée à des compositeurs, entièrement occupés de musique instrumentale «sérieuse», dans la France de Stendhal et Balzac, soucieuse de mondanité et de prospérité, toute bruissante des gloires étrangères et d'airs d'opéras ?“

De fait, la musique de chambre doit aussi faire face au renouveau de l'opéra (Gounod, Bizet) et à la création de l'opérette (Offenbach, Chabrier, Delibes…)...

En résumé, la musique de chambre française, qui s’est heurtée durant les trois quarts du xixe siècle au dédain suscité par l’immense succès de l’opéra et de l’opéra‐comique, s'est laborieusement développé durant toute cette période.

C'est le travail de l'interprète que d'extraire le sens d'une oeuvre afin de véhiculer le message. Et le contresens guette...

  • Jules Massenet (1842 - 1912) : Introduction et variations, pour flûte, hautbois, clarinette, cor, basson, et quintette à cordes
  • Jacques Ibert (1890 - 1962) : Cinq pièces en trio, pour hautbois, clarinette et basson
  • Erik Satie (1866 - 1925) : Deux gymnopédies, pour flûte, hautbois, clarinette, cor, basson et quintette à cordes, (transcription Franck Masquelier)
  • Gabriel Fauré : Pavane, pour flûte, hautbois, clarinette, cor, basson et quintette à cordes, (transcription Franck Masquelier)
  • Maurice Ravel (1875 - 1937) : Pavane pour une infante défunte pour flûte, hautbois, clarinette, cor, basson, quintette à cordes, (transcription Franck Masquelier)
  • Claude Debussy (1862 - 1918) : Prélude et Menuet de la suite bergamasque pour flûte, hautbois, clarinette, cor, basson et quintette à cordes, (transcription Franck Masquelier)

Maison du Patrimoine
Villard-de-Lans - 11h00, Balade pour une guitare

Adrien Maza

Guitare

Le concertiste Adrien Maza nous propose un récital de grande facture dans un voyage musical à travers les siècles.

  • OEuvres de Barrios - Domeniconi - Machado - Rodrigo - Tarrega ...