Mercredi 17 Août 2011

Bibliothèque de Lans-en-Vercors
18h00 - Passion percussions

Philippe Cornus

Percussions

L’artiste Philippe Cornus, nouvel artiste du Festival "Musiques‐en‐Vercors", nous propose un récital commenté, autour du monde multicolore des percussions.

  • OEuvres de Bach, Burton, Carter, Grisey, improvisations ...

 


 

Eglise d’Autrans
21h00 - Bach : une offrande musicale

Pierre Cambourian

Orgue

Du point de vue artistique, l’époque de J.S. Bach correspond à l’apogée du “baroque”, longue période de libre invention entre deux classicismes.

Durant les jeunes années de J.S. Bach, l’église, le théâtre et les résidences princières sont les principaux foyers de la vie musicale allemande. Le concert public, au tout début de son histoire, n’est pas encore l’institution familière dont nous faisions la source majeure du
plaisir musical. Un musicien allemand de premier ordre peut demeurer longtemps dans un emploi obscur, pourvu qu’il y soit tranquille pour travailler, dans des conditions matérielles acceptables, entouré de considération générale. Ainsi vivra le plus grand des Bach.

Chez les Bach, depuis des générations, la musique est à la fois l’artisanat traditionnel enseigné de père en fils, et un agréable divertissement ‐ le seul souvent ‐ qui anime la vie de famille, lorsque tous participent à un jeu musical ou au déchiffrage de quelque oeuvre
nouvelle. Car chez les Bach, la connaissance musicale fait partie du savoir élémentaire. Ainsi les Bach étaient musiciens comme d’autres étaient charpentiers, charrons, potiers, de père en fils.

  • Oeuvres de Jean-Sébastien Bach (1685 - 1750) :

Prélude et Fugue BWV 532 - Suite française en ré mineur, BWV 812
Sonate en trio en Mib Majeur BWV 525 - Gott, durch deine Güte, BWV 600
Suite anglaise en Fa Majeur, BWV 809

Né en 1974, Pierre Cambourian commence l’apprentissage de la musique par le piano, la trompette puis l’orgue. Après de brillantes études au Conservatoire National de Région (CNR) de Tours, il se perfectionne auprès de Mme Marie‐Claire Alain aux Conservatoires Nationaux de Région de Rueil‐Malmaison (92) et de Paris.

Il poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM) où lui sont décernés à l’unanimité des Premiers Prix d’harmonie, de contrepoint, de fugue et formes dans les classes de Messieurs Raynaud, Henry et Escaich. Il y suit ensuite le cycle de perfectionnement d’orgue dirigé par Michel Bouvard et obtient parallèlement le Prix de Perfectionnement d’improvisation à l’orgue auprès de Thierry Escaich.

Lauréat du Concours International d’orgue de Praetoria (Afrique du Sud), Pierre Cambourian se produit en récital en France et à l’étranger, il collabore avec de nombreux ensembles vocaux et instrumentaux tels les Orchestres Nationaux des Pays de la Loire et du Capitole de Toulouse.

Par ailleurs, lauréat de la Fondation Meyer, il a enregistré une émission sur Jean‐Sébastien Bach pour la télévision franco‐belge (Arte, Mezzo, RTBF), ainsi que plusieurs disques dont “Voyage à travers l’Europe baroque “ (flûte à bec et orgue), “Buxtehude et Bach“ sur le nouvel orgue du musée de la Cité de la Musique. Paris, “Trompette et orgue“ aux côtés de David Rouault (trompette) à l’église St Vincent de Paul à Paris, “Choeur et Orgue“…

Organiste liturgique, Pierre Cambourian est titulaire des grandes‐orgues et de l’orgue de choeur de l’église Saint‐Vincent de Paul à Paris. On a pu notamment l'entendre (et le voir) lors de la venue du Pâpe Benoît XVI à Paris puisqu'il tenait les orgues pendant la messe pontificale télévisée sur la place des Invalides en septembre 2008.

Titulaire du certificat d’aptitude aux fonctions de professeur, il enseigne l’écriture au Conservatoire National de Région de Tours et la formation musicale au conservatoire du 5ème arrondissement à Paris ainsi qu'a la maîtrise adulte et enfant de Musique Sacrée à Notre Dame de Paris.