Vendredi 10 Août 2012

Eglise de Corrençon-en-Vercors, 18h30
Le gout du sel

Hélène Breschand - Harpe

Au fil de l’inspiration, au gré d’improvisations, comme autant de chemins possibles, dans un corps à corps avec l’instrument Hélène Breschand convie l’auditeur à la découverte de son propre fil rouge, à travers les méandres d’un labyrinthe intime : voyage intérieur, invitation à se retrouver en soi.

D’une grande force méditative et d’une richesse musicale nourrie à des sources très diverses, la musique d’Hélène Breschand parvient à faire oublier la spécificité de son instrument pour atteindre une singulière universalité du fait musical. Toujours plus radicale, sa musique atteint l’épure par une violence impérieuse qui le dispute à des frasques mélodiques venues de loin, avec sa voix pour dessiner une intimité sans philtres.

Toutes les harpistes sont sauvages et fières, car aucun son ne se laisse apprivoiser. Abandonnée puis ayant grandie sur la scène, Hélène Breschand ne s’est assagie qu’en apparence. Ne venez voir aucun spectacle où elle ne figure sans lumière, car c’est dans l’obscurité que les cordes vibrantes ne lui suffisent plus. Des coups sourds, murmures impatients aux griffures subites, les caresses râpeuses succèdent aux claques sonores, donnent envie d’être une harpe.

Qui aime les vives mélodies et les arpèges coulants ?

La vie s’écoule, et s’agitent autour de nous, se voilent et se dévoilent, chaque facette de nous-­même, reliées entre-elles au monde.

Hélène Breschand fait partie de ces musiciens capables d'évoluer à la limite de plusieurs domaines qui vont de la musique contemporaine au Jazz, de l'improvisation au théâtre musical. Membre fondatrice de l'ensemble Laborintus, elle travaille avec des compositeurs tel que Luciano Berio, Emmanuel Nunes, Yoshihisa Taira, collabore régulièrement avec le théâtre et la danse, se produit en solo, en duo avec Jean-­François Pauvros ou Wilfried Wendling et anime son trio avec Sylvain Kassap et Didier Petit. Il suffit de l'entendre jouer pour se rendre compte qu'elle vit pleinement l'interprétation et l'improvisation comme deux approches complémentaires de la musique. Médaille d'or et Prix d'excellence au Conservatoire de Paris auprès de Brigitte Sylvestre, Hélène Breschand enseigne au Conservatoire du 6ème à Paris, la harpe, et la classe d'improvisation ; elle est régulièrement invitée à donner des workshop, notamment au C.N.S.M de Paris, au C.R.R de Strasbourg, aux conservatoires de Genève, Annecy, Mons (Belgique), Nantes, Argenteuil... elle-­même compositrice, certaines de ses partitions sont éditées chez Billaudot, et elle anime une collection de partitions contemporaines “le fil rouge“ aux éditions Misterioso . Elle est co-­auteur d'un répertoire des signes contemporains à la harpe (“les signes de l'arc“ aux éditions Zurfluh). Au programme, morceaux d’Hélène Breschand : Salomé - Au bout de la langue - Minotaure - Fleur de sel - Le festin de Penthésilée - L’enfant gâtée - Corps à cordes - Chair et sang...