Samedi 10 Août 2013

Eglise de St-Julien-en-Vercors, 21h00
Impromptu

Dorothée Cornec - Harpe

Si les premières représentations de harpes connues datent de la civilisation sumérienne, l’instrument devrait en rester à ses balbutiements jusqu’à la fin du XVII° siècle, alors que des facteurs tyroliens revoient en partie son accord et que les pédales permettent d’effectuer des modulations. Le succès est presque immédiat, surtout en France, grâce aux perfectionnements d’Erard.

Si les harpistes s’approvisionnent d’abord dans le répertoire de luth et de clavecin, la littérature conçue spécialement pour cet instrument deviendra bientôt florissante (notamment grâce à Elias Parish-­‐Alvars (1808 -­ 1849) en Angleterre et François-Joseph Nadermann (1773 -­ 1835) en France et atteindra des sommets au XX° siècle. La harpe est donc un instrument magique et féerique.

Ce récital souhaite tracer un portrait des possibilités de l’instrument, tant au niveau de la résonance, du volume sonore, des contrastes que des effets particuliers. Afin que la magie de cet instrument arrive à tous publics, Dorothée Cornec a donc choisi, un programme original et varié allant de la musique baroque (Scarlatti, Rameau) à Debussy, afin de faire connaître la harpe différemment.....

Dorothée Cornec (harpe) :Après avoir débuté la harpe au Conservatoire Municipal d’Obernai (67), dans la classe de Marion Navarro, Dorothée Cornec rentre au Conservatoire National de Région de Dijon(21), dans la classe de Françoise Lucotte, où elle obtiendra le Diplôme d’Etudes Musicales, avec deux premiers prix de harpe et musique de chambre. Elle se perfectionne alors au Conservatoire National de Troyes (10) avec Béatrice Guillermin, où elle sera récompensée par un Diplôme de Perfectionnement. Elle entre alors dans la classe de Fabrice Pierre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. Elle y sera récompensée en 2008, par un Premier Prix, de harpe, mention très bien.

Elle commence alors une brillante carrière de musicienne d’orchestre avec l’Orchestre Symphonique de l’Aube, dirigé par Gilles Milllière, la Camerata de Bourgogne, dirigé par Thierry Caens, l’Orchestre de la Garde Républicaine, l’Ensemble Orchestral de Beaune, l’Orchestre Duo-Dijon. Parallèlement, elle se produit en récital solo, et en duo avec flûte en France.

Passionnée par l’enseignement et titulaire du Diplôme d’Etat de harpe, Dorothée Cornec est professeur de harpe au Conservatoire à Rayonnement Intercommunal de Beaune (21), et a également enseigné au Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon (21) et au Conservatoire à Rayonnement Communal de Pontarlier (25).

Au programme :
  • Domenico Scarlatti (1685 - 1757) : Sonates pour harpe K 208 et K 113
  • Jean-Philippe Rameau (1683 - 1764) : Egyptienne, extrait du Troisième Livre pour clavecin
  • Ludwig Spohr (1784 - 1859) : Fantaisie en do m Op. 35, pour harpe
  • Félix Godefroid (1818 - 1887) : Danse des sylphes, caprice de concert Op. 86
  • Gabriel Fauré (1845 - 1924) : Impromptu en Ré b Majeur Op.86, pour harpe
  • Nicolas Bochsa (1789 - 1856) : Etude de concert n°10
  • Claude Debussy (1862 - 1918): Clair de lune, pour harpe