Lundi 12 Août 2013

Eglise de Villard-de-Lans, 21h00

Ensemble “Musiques-en-Vercors”
Thierry Boiteux - Flûte
Cédric Imbert - Flûte et piccolo
Bernard Quilot - Hautbois
Eric Belleudy - Clarinette
Serge Fustin - Basson
Joël Jody - Cor
Marie-Christine Belleudy - Violon
Anoulay Valentin - Violon
Céline Prévot - Violon
Véronique Desloges - Alto
Romain Hugon - Violoncelle
Isabelle Vuarnesson - Violoncelle
Sylvain Courteix - Contrebasse
Philippe Cornus - Percussions
Franck Masquelier - Flûte et direction

L’ensemble éponyme du Festival “Musiques-en-Vercors“ proposera un programme hommage à la musique russe, avec une oeuvre phare du répertoire “Les tableaux d’une exposition“ de Moussorgski, dans une version orchestrée spécifiquement pour l’ensemble et le Festival par Jacques Desloges.

Les Tableaux d'une exposition, est une “série de dix pièces pour piano“ composée par Modeste Moussorgski 1874. L'oeuvre est dédiée à Wladimir Stassoff. Instrumentée et transcrite de multiple façons, la version pour orchestre symphonique la plus jouée et la plus enregistrée est l'orchestration faite par Maurice Ravel et interprétée pour la première fois à Paris, en 1922.

Inspirées par une exposition du peintre Victor Hartmann, un ami du compositeur décédé un an auparavant, seuls six tableaux présenté dans l'oeuvre subsistent de nos jours : un dessin de costume d'oisillon (Ballet des poussins), deux portraits de juifs (Goldenberg et Schmuyle), une aquarelle des catacombes de Paris (Catacombes), une représentation de la maison de Baba Yaga (La cabane sur des pattes de poule), le plan d'une porte monumentale (Porte de Kiev). Les différentes pièces sont précédées d'un prélude et entrecoupées de promenades symbolisant la déambulation du visiteur entre chaque tableau.

En première partie sera joué le Quatuor à cordes nº 2 en ré majeur d’Alexandre Borodine. C’est le plus connu des deux quatuors à cordes composés par Borodine grâce au troisième mouvement lent “notturno“ qui assura sa renommée. Il est créé le 9 mars 1882 à Saint-­‐Pétersbourg par le quatuor-­‐résident de la société russe de musique avec le violoniste Nicolas Galkine.

Anatoly Liadov est souvent désigné comme le maître russe de la miniature musicale à cause de sa prédilection pour le format bref. Ses Huit chansons populaires russes de 1906 n’échappent pas à la règle. Transpositions raffinées de chants folkloriques, elles portent dans leur écriture orchestrale la marque laissée quelque trente ans plus tôt par Rimski-­‐Korsakov sur Liadov, alors son élève au Conservatoire de Saint-­‐ Pétersbourg. Liadov exploite cette fois le modalisme et les tournures mélodiques si particulières des chants folkloriques pour en faire des miniatures. Ces huit pièces, de quelques minutes à peine chacune, sont autant de pages colorées allant de la danse endiablée à la berceuse alanguie, ou de la mélopée langoureuse aux pépiements joyeux dans une écriture pleine de raffinement.

L’Ensemble “Musiques-­en-­Vercors“ au grand complet se fera un plaisir de partager avec le public du Festival sa vision novatrice de ses oeuvres incontournables.

Au programme :
  • Anatoly Konstandinovitch Liadov (1855 - 1914) : Huits chants russes (13’)
  • Alexandre Borodine (1833 - 1887) : Quatuor à cordes n°2 en Ré Majeur (20’)
  • Modeste Petrovitch Moussorgski (1839 - 1881) : Les Tableaux d’une exposition (orchestration Jacques Desloges) (35’)