Vendredi 9 Août 2013

Eglise de Corrençon-en-Vercors, 18h30
Bagatelles

Ensemble “Musiques-en-Vercors”
Franck Masquelier - Flûte
Bernard Quilot - Hautbois
Eric Belleudy - Clarinette
Serge Fustin - Basson
Joël Jody - Cor

Bien qu’il y ait eu de nombreuses exceptions à travers l’histoire de la musique, l’effectif habituel du quintette à vent, depuis environ 1800, est : flûte, hautbois, clarinette, basson et cor.

Rosetti et Cambini furent parmi les premiers à composer pour cette formation, mais le quintette à vent ne devint un genre établi qu’à partir des 24 quintettes d’Antoine Reicha et des 9 quintettes de Franz Danzi (composés entre 1820 et 1824).

L’intérêt pour le quintette à vent s’affaiblit ensuite durant le XIXème siècle. Le genre connut ensuite un vif regain d’intérêt au début du XXème avec entre autres, la Kleine Kammermusik de Paul Hindemith en (1922), le Quintette de Carl Nielsen (1922) et le Quintette d’Arnold Schoenberg (1923-­‐24). Cet engouement ne s’est plus démenti par la suite et les plus grands compositeurs du XXème siècle ont ensuite abordé le genre.

Le Quintette à vent de l’ensemble “Musiques­‐en­‐Vercors“, ensemble de haute volée, proposera au public du Festival un programme à la fois brillant et original.

Parmi les curiosités, une oeuvre de Guido Briccialdi, flûtiste virtuose italien du XIXème siècle ayant écrit un quintette aux accents très “verdiens “.

Même si les danses hongroises de Ferenc Farkas figurent désormais dans les grands classiques de cette formation, elles en restent néanmoins tour à tour chatoyantes, virtuoses ou mélancoliques et lyriques.

Les trois Shanties de Sir Malcolm Arnold, écrites en 1943, offrent un divertissement aussi bien pour l’auditeur que pour le lecteur.

Le marin ivre dans le premier mouvement est brillamment dépeint dans les différentes étapes de l'intoxication. Il poursuit ses tresses dans un canon à la tierce mineure, développe des hoquets, se trouve dans un état de remords, sur les rives de l'Amérique du Sud, danser le tango à une tonalité mineure, mais finalement, il se ressaisit et se présente au travail, presto ben marcato.

L'écriture de ces instruments est de couleur vive tout au long de la pièce. Dans ce type de travail Arnold est à son meilleur.

Les six bagatelles de Ligeti ont été achevées alors que le compositeur était encore en Hongrie, l’un des pays de l’Est dont le régime demandait aux musiciens une musique convenue de chant choral au style populaire. Ligeti ne s’y est cependant pas restreint : cette oeuvre condamnées par les autorités comme musique dégénérée témoigne de ses recherches en matière de composition, même si elles apparaissent modestes en comparaison à ce qui se faisait en Occident. Ainsi, bien que son répertoire soit moins vaste et moins connu que celui du quatuor à cordes, le quintette à vent est un genre très riche qui réserve au curieux de nombreuses surprises…

Ainsi, bien que son répertoire soit moins vaste et moins connu que celui du quatuor à cordes, le quintette à vent est un genre très riche qui réserve au curieux de nombreuses surprises…

 

  • Guido Briccialdi (1818 - 1881) : Quintette à vent n°1 en Ré Majeur (10’)
  • Ferenc Farkas (1905 - 2000) : Cinq Danses hongroises (11’)
  • Malcolm Arnold (1921 - 2006) : Three Shanties (9’)
  • Anatol Konstandinovitch Liadov (1855 - 1914) : Huits Chants Russes (13’)
  • György Ligeti (1923 - 2006) : Six Bagatelles (13’)