Samedi 9 Août 2014

Eglise de St-Julien-en-Vercors, 21h00
Danses, mythes et sortilèges autour du monde

Delphine Benhamou - Harpe

Si les premières représentations de harpes connues datent de la civilisation sumérienne, l’instrument devrait en rester à ses balbutiements jusqu’à la fin du XVII° siècle, alors que des facteurs tyroliens revoient en partie son accord et que les pédales permettent d’effectuer des modulations. Le succès est presque immédiat, surtout en France, grâce aux perfectionnements d’Erard.

Si les harpistes s’approvisionnent d’abord dans le répertoire de luth et de clavecin, la littérature conçue spécialement pour cet instrument deviendra bientôt florissante (notamment grâce à Elias Parish-Alvars (1808-1849) en Angleterre et François-Joseph Nadermann (1773-1835) en France et atteindra des sommets au XX° siècle. La harpe est donc un instrument magique et féerique.

Ce récital souhaite tracer un portrait des possibilités de l’instrument, tant au niveau de la résonance, du volume sonore, des contrastes que des effets particuliers. Afin que la magie de cet instrument arrive à tous publics, Delphine Benhamou a donc choisi, un programme original et varié allant de la musique populaire à Debussy, afin de faire connaître la harpe différemment.....

Delphine Benhamou (harpe)

Après une première étape de formation au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles auprès de Suzanna Mildonian et Jana Bouskova, Delphine Benhamou étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe d’Isabelle Moretti, où elle obtient son Master en 2010. Durant ses études, elle suit également les cursus de théâtre instrumental, ethnomusicologie, improvisation générative et technique Mathias Alexander. Elle étudie un semestre à la Hochscule für Musik und Theater de Munich avec Christina Bianchi, et écrit parallèlement son mémoire intitulé Le phrasé musical, de l’analyse à une orientation par l’écoute sous le tutorat de Konrad von Abel. Elle suit régulièrement ses Master Classes de musique de chambre et phénoménologie de la musique, approche développée par Sergiu Celibidache.

Au cours de ces années, elle reçoit de nombreuses distinctions dans des concours nationaux et internationaux.

Régulièrement invitée au sein d’orchestres nationaux tels l’Opéra National de Paris, l’Orchestre Lyrique et Symphonique de Nancy, l’Orchestre de Bordeaux-Aquitaine, l’Orchestre Pasdeloup, l’Orchestre Divertimento, elle aborde tant le répertoire symphonique que lyrique, de la période classique à la création contemporaine.

En récital et musique de chambre, on pourra l’écouter notamment cette saison en duo avec la soprano Maïlys de Villoutreys au musée des Archives Nationales, en concert Carte blanche au musée de l’Orangerie dans un programme Debussy et Ravel, repris aux Journées du Patrimoine d’Aulnay-sous-bois, à Casablanca en duo avec la cithariste Souad Chawki, au sein des ensembles La Symphonie de Poche, Quest (ensemble de musique contemporaine dont elle est co-fondatrice), et Warning invité au festival Normandie Impressionniste, avec l’Orchestre Symphonique Divertimento lors de l’ouverture de saison de la Cité de la Musique ainsi qu’à l’inauguration du théâtre de Saint-Nazaire, aux opéras Bastille, Garnier et de Bordeaux.

Elle jouera également le concerto pour flûte et harpe de Mozart aux côtés des flûtistes Julie Huguet et Claude Roubichou, les Danses Sacrée et Profane de Debussy avec Régis Pasquier et Michel Michalakakos, et participera aux festivals “Musique en Ubaye“, “Les notes d’été de la Seyne-sur-mer“.

Passionnée d’enseignement, Delphine suit actuellement la Formation Diplômante au Certificat d’Aptitude au Cnsm de Paris, et a créé la classe de harpe au sein du projet DEMOS (Dispositif d’Education Musicale et Orchestrale à vocation Sociale), parrainé par la Cité de la Musique. Elle a également le plaisir de compter parmi les professeurs de l’Académie Internationale de Musique de la Seyne-­sur-­Mer.

Au programme :
  • J.S.Bach (1685-1750) : Suite pour luth BWV 996 (extraits)
  • Ferenc Farkas : Danses traditionnelles hongroises du XVIî °Siècle
  • Claude Debussy (1862-1918) : Première Arabesque
  • Gabriel Fauré : Une châtelaine en sa tour
  • Bela Bartok (1881-1945) : Danses roumaines
  • Ernesto Halffter : Danza de la pastora
  • Murray Schaefer (né en 1933) : La Couronne d’Ariane